Home Acceuil
Category

Acceuil

Après les gaufres à la patate douce que j’avais publié sur Instagram, voici une recette que vous pouvez adapter selon vos envies. De mon côté, j’y ai mis des bleuets mais elles sont aussi bonnes sans y ajouter de fruits ou encore mieux, avec des pépites de chocolat. Bref, faites vous plaisir!

Ingrédients
1 tasse de farine d’avoine (j’ai juste passé des flocons d’avoine au mixeur),
1/3 tasse de farine tout usage,
2 cuillères à table de graines de lin moulues,
1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude,
1/4 c.à.c de poudre à pate,
1 banane mûre écrasée,
1 c.à.c de vinaigre de cidre de pomme,
1 tasse et 1/3 de lait d’amande,
1 c.à.t d’huile de coco (remplaçable par une autre si vous en avez pas),
1/3 de tasse de bleuets ou selon vos préférences (ou rien),
2 c.à.t de sucre de coco.

Préchauffer votre machine à gaufres en avance.
Mélanger les ingrédients secs et humides dans deux bols séparés.
Mélanger le contenu des deux bols ensemble.

Faites cuire dans votre gaufrier jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de fumée qui en sort, c’est l’indicateur pour savoir qu’elles sont prêtes.

14 avril 2019 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Un des meilleurs snacks dernièrement! Je le fais et le refait chaque semaine. Il y a quelques années, j’avais réalisé ce « caramel » pour des tartelettes. J’avais réalisé un mini fond de tarte à base du même mélange que mes boules d’énergie que j’ai ensuite recouvert de caramel et ensuite de chocolat. Dernièrement, j’ai eu envie de caramel et j’ai donc pensé à cette recette que j’ai revisitée en pensant à des Turttles (qui s’en rappelle?). 

La recette est assez simple, les ingrédients le sont aussi et c’est rapide à préparer. 

Ingrédients

  • 3 tasses de dattes,
  • 1 tasse de beurre d’amande,
  • De l’eau (et puis là, la quantité dépend de quelles dattes vous utilisez). 
  • 1 tablette de chocolat noir. 

Préparation

  • Dans un mélangeur, mixer les dattes. 
  • Une fois que c’est devenu telle une pâte, rajouter le beurre de noix et l’eau graduellement. Si vos dattes sont moles (comme des dattes Medjoul), 2 cuillères suffisent. Sinon, rajouter une cuillère d’eau à la fois jusqu’à ce que puissiez obtenir un mélange comme une pâte. 
  • Dans un moule, étaler votre pâte et verser dessus des noix émiettées de votre choix. J’ai pris des pacanes et des amandes que j’ai découpées au couteau. 
  • Mettre au frigo pendant 1h.
  • Ressortir et couvrir de chocolat fondu. Laisser reposer et conserver au frigidaire. 
  • Pour déguster, découper en carrés et remettre au frigidaire. 
11 mars 2019 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Je ne compte même plus le nombre de recettes de cake aux bananes que j’ai testé. Ils sont tous différents, ont des textures différentes. Certains sont plus légers, d’autres plus consistants. Voici donc le petit dernier.

Ingrédients

Catégorie d’ingrédients liquides

  • 1 ½ tasse de bananes (plus elles sont mures mieux c’est),
  • ½ sirop d’érable,
  • 4 cuillères à soupe (c.s) d’huile de coco,
  • 4 c.s de lait végétal,
  • 1 c.s de vinaigre de cidre de pommes.

Catégorie d’ingrédients secs 

  • ¾ tasse d’avoine, 
  • 1 1/3 de farine complète,
  • 4 cuillères à café (c.c) de graines de sésame, 
  • 2 c.s de noix de cajous en morceaux (ou autre noix), 
  • 1 c.c baking soda,
  • ½ c.c baking powder,
  • ½ c.c de cannelle, 
  • Une pincée de sel. 

Plus 

  • 1 banane complète. 

Préparation

  • Préchauffer le four à 350F / 180C. 
  • Mélanger tous les ingrédients de la catégorie liquide jusqu’à l’obtention d’un liquide homogène.
  • Mélanger les ingrédients de la catégorie secs et les incorporer ensuite au premier mélange.
  • Une fois le mélange bien homogène, verser le tout dans un moule à cake. (Je mets du papier parchemin pour éviter que ça colle mais vous pouvez également préalablement huiler votre moule). 
  • Couper une banane en deux et la déposer dans le moule, au-dessus du mélanger. Presser doucement. On ne cherche pas à l’enfoncer complètement. 
  • Faire cuire pendant 30min à 350F. Sans retirer le cake du four, baisser la température à 300F et laisser cuire un autre 30min ou jusqu’à cuisson complète. Je vérifie toujours de la manière suivante : j’enfonce un couteau jusqu’au fond du cake et je le ressors. S’il en ressort propre, c’est que c’est cuit. Sinon, il faut le laisser cuire encore.   

Cette recette prend plus de temps de cuisson car ce cake contient plusieurs bananes (1 1/2 tasse)

4 mars 2019 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Pour une maman active comme moi, je vous assure qu’on a envie de reprendre ses activités physiques dès la première semaine après l’accouchement. Ça serait trop tôt, je sais, mais c’est quelque chose qui me manque énormément. Alors c’est quand le moment idéal pour s’y remettre? C’est LA question que toutes les nouvelles mamans se posent, les plus actives comme les moins sportives. 

La plupart des femmes se disent que 6 semaines, c’est la norme. Je ne sais pas qui en a décidé ainsi. Plusieurs attendent la première visite chez le gynécologue pour avoir le fameux GO! 

Pour ma part, j’ai donc décidé de me laisser guider par les kinésiologues cliniciennes de chez Bougeotte et Placotines. Elles m’en apprennent beaucoup sur le sujet, me guident dans ma récupération et me sortent de ma routine de nouvelle maman. 

Dans ce centre, il est possible d’intégrer le cours que je suis actuellement dès la 2èmesemaine PP (entre 2 et 10 semaines). Ce cours se nomme « premiers pas de maman » et vise surtout la réeducation du plancher pelvien et la guérison du périnée. Les cours durent 1h et s’échelonnent sur 8 semaines. Voici quelques raisons qui m’ont poussé à rejoindre les mamans de Bougeotte et Placotine :

  1. Préparer mon corps en faisant des exercices de réadaptation : le fait qu’on soit bien encadrés lors de ces cours me rassure énormément. Les premiers exercices devraient servir à réhabiliter le plancher pelvien et les muscles transverses (muscles profonds des abdominaux.
  2. Reprendre d’une manière sécuritaire : On nous apprend à « bien » bouger et scrutent nos mouvements pour s’assurer qu’on ne risque aucune blessure, ni sur le court terme ni sur le long terme. On ne l’appelle pas 4èmetrimestre pour rien : tous les muscles qui stabilisent notre bassin et notre tronc ont été étirés et/ou affaiblis. Lors des deux premières séances, je me sentais faible en faisant les exercices proposés mais en les refaisant chez moi quasi-quotidiennement, je remarque une belle progression et ça me rassure.
  3. Se motiver avec une communauté qui passe par la même chose que nous. En tant que nouvelle maman, on le sait que ce n’est pas toujours facile, qu’on n’a pas forcément confiance en nous, qu’on a de la difficulté à faire des activités ou de voir du monde avec un nouveau-né. Ce cours, c’est l’occasion parfaite pour s’obliger à se sortir de sa routine, à rencontrer des mamans, à bouger et à se retrouver dans un environnement sans tabous. Certains bébés pleurent pendant les cours, d’autres dorment. Parfois les mamans allaitent en plein milieu d’un exercice et à d’autres moments, la monitrice nous aide en portant notre bébé, ça nous laisse un moment de répits et l’occasion de nous concentrer sur soi.  
  4. Les suivis : en post-natal, la seule différence entre une personne qui avait l’habitude d’être active et une autre plutôt sédentaire est l’évolution. La personne active évoluera plus rapidement. Vu que les personnes qui nous encadrent sont des professionnels, on a l’occasion de toutes évoluer dans un environnement sécuritaire et d’avoir une bonne base avant de se lancer dans quelque chose de plus « intense ». En nous observant, les kinésiologues sont capables de faire des suivis de notre évolution et de répondre proprement au besoin de chaque nouvelle maman. 

J’entame ma 3èmesemaine chez Bougeotte et Placotine. Vous pouvez suivre mon évolution à travers mes réseaux sociaux. Je vous laisse le site web ici si vous êtes curieuses. 

28 février 2019 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest