Home Acceuil
Category

Acceuil

Depuis début octobre, plusieurs personnes autour de moi sont tombées malade. Elles ont attrapé froid. Ça m’a d’ailleurs inspiré à faire une petite capsule sur mes stories pour vous parler un peu des différentes manières de booster notre système immunitaire.

Chaque saison laisse place à de nouveaux fruits et légumes. Ce n’est pas pour rien que le cycle de la nature est construit ainsi. Si on retrouve beaucoup de courges et d’agrumes en automne par exemple, c’est parce que notre corps a besoin de vitamines spécifiques pour faire face à cette saison.

L’hiver approche et durant cette saison, on a plus tendance à tomber malade à cause de l’environnement qui devient plus propice à chopper des microbes facilement. C’est le bon moment pour renforcer notre système immunitaire afin de le préparer à cette saison. De plus, les journées sont moins ensoleillées et on a donc automatiquement moins de chance d’avoir notre dose de vitamine D. Enfin, quand notre corps a besoin d’un coup de main, c’est là qu’on fait appel aux suppléments. Je vous cite quelques-uns qu’il faut avoir sous la main pour renforcer notre système immunitaire et nous aider à travers les maux d’hiver.

La vitamine D3 nous aide à activer notre système immunitaire et à supporter notre santé de manière générale afin d’être en mesure de résister aux frissons et aux maux d’hiver. Le manque de vitamine D rend notre corps plus susceptible de tomber malade. Aussi, cette vitamine aide notre corps à absorber le calcium et le phosphore, tous deux importants pour le maintien d’une bonne santé.

La vitamine C a un effet bénéfique sur le bien-être général de notre santé et agit comme un antioxydant qui nous aide à faire face aux maladies qui courent durant cette saison. Nul besoin d’en parler d’avantage, la vitamine C est un allié à avoir en tout temps.

Les complexe de champignons (ici un mélange de Reishi, Lion’s Mane, Shiitake et Chaga) sont très tendance depuis quelques temps. Ils sont utilisés en médecine chinoise depuis des décennies et sont réputés pour augmenter notre niveau d’énergie, pour supporter notre système immunitaire, pour nous aider à surmonter les périodes de stress et pour décongestionner nos poumons. L’avantage de ce complexe c’est qu’il contient également de l’ail qui est à son tour gorgé de bienfaits.

Si vous me suivez depuis un petit moment, vous savez déjà que j’aime ce genre d’ingrédients pour faire face aux maux d’hiver ou ceux de tous les jours. J’essaie le plus possible d’introduire du gingembre, de l’ail, des oignons, du citron, des aliments contenant du zinc et/ou du miel dans mon alimentation quotidienne. Jamieson Canada offre à présent un comprimé qui englobe quelques-uns de ces ingrédients afin d’aider à combattre le rhume. Je trouve que c’est un excellent produit vu les ingrédients qu’il contient : gingembre, vitamine C, échinacée, zinc, curcuma, citron et miel (entres autres). C’est un comprimé à prendre dès qu’on sent un début de rhume : la gorge serrée ou le nez qui coule. On essaie le plus possible d’empêcher les microbes de s’installer et d’éviter que le rhume dure longtemps.

Un autre supplément à avoir en main est l’échinacée. Il s’agit d’une plante qui, en plus de renforcer le système immunitaire, détruit tous les éléments nocifs dans notre organisme. Consommée en prévention, elle aide également à prévenir les infections des voies respiratoires inférieures. Lorsque le rhume est déjà entamé, elle aide à raccourcir la durée et l’intensité de celui-ci.

Le zinc est de plus en plus populaire dans le traitement du rhume. En prenant des suppléments, les études suggèrent que la guérison se ferait deux fois plus rapidement. Le zinc empêche également les microbes de se multiplier et supporte le système immunitaire. Les pastilles au Zinc de Jamieson Canada sont formulées avec de l’échinacée, de la vitamine C et D et sont offertes en plusieurs saveurs pour masquer le goût plutôt désagréable du zinc.

En plus de tout ce qui a été cité plus haut, une activité physique régulière et des heures de sommeil suffisantes sont également de bons alliés pour un système immunitaire solide.

 

Peu importe les suppléments pour lesquels vous optez, il est important de consulter son médecin ou pharmacien pour voir si l’option sélectionnée est adéquate pour vous. Consultez votre spécialiste si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

Merci Jamieson Canada d’avoir sponsorisé cet article.

20 novembre 2019 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Comme la relation que j’entretiens avec mon corps, je fais également attention aux messages que m’envoient mes cheveux ainsi que mon cuir chevelu pour adapter ma routine. D’ailleurs, pour être claire, je change de produits capillaires à chaque fois que mon shampoing se vide. Il faut effectuer cette rotation, c’est important pour le cheveu.

Cet été, je me suis acheté un shampoing à base d’oignon et de coco lors de mon voyage en Espagne. Je lui ai donné plusieurs chances mais je trouve qu’il m’assèche un peu les cheveux. Heureusement que ma crème Jojoba (si tu me connais, tu connais ce produit phare) m’aidait constamment à rééquilibrer l’hydratation. J’ai également remarqué que j’avais occasionnellement des plaques sèches dans mon cuir chevelu. Voici assez de messages selon moi pour passer à une autre routine. Ça tombe bien car j’ai reçu quelques nouveautés capillaires à tester de la part d’Yves Rocher et que j’en ai sélectionné quelques-unes pour les tester et vous en parler.

J’ai sélectionné la gamme réparation et la gamme  Yves Rocher anti-pollution. La première contient du jojoba et des fructanes d’agave. L’huile de jojoba est un ingrédient que j’affectionne depuis longtemps en cosmétique ce qui fait que je suis toujours attirée par les produits qui en contiennent. Cette huile aussi appelée or du désert aide à reconstituer la fibre capillaire et est bénéfique pour les cheveux abimés. Quant aux fructanes d’agave, elles œuvrent au sein du cuir chevelu en activant la microcirculation afin qu’il soit mieux nourri. De manière générale, il est bénéfique de masser son cuir chevelu de temps en temps. Je sais, vous allez me dire « je n’ai pas le temps ». Vous pouvez vous accorder un petit moment à vous une fois par semaine par exemple afin de vous masser le cuir chevelu, avant et pendant l’application de votre shampoing. En stimulant votre cuir chevelu, vous stimulez la repousse et vous activez donc la microcirculation qui permet au cheveu de pousser plus fort et plus beau.

Je sens que mes cheveux sont plus nourris sans cet effet de lourdeur qu’on retrouve souvent. Il est à noter que ce shampoing ne contient pas de silicone ni de sulfate. Mes cheveux sont moins secs et petit plus, l’odeur est super agréable tout en étant discrète. Les prix sont aussi très doux.

Je vous conseille avant tout de bien connaître votre cheveu avant de choisir le soin qui vous convient le mieux. Aussi, ce que je peux également vous suggérer, si vous avez les cheveux abimés, c’est de l’utiliser comme complément soin à un autre shampoing en alternance. Par exemple, si vous vous lavez les cheveux deux fois par semaine, alternez entre ce soin « réparateur » et un shampoing « purifiant ». C’est d’ailleurs ça que je fais.

Cette gamme de produits capillaires est offerte pour plusieurs types de cheveux, à vous de voir lequel vous conviendrait le mieux : réparation, couleur, anti-pollution, nutrition, etc.

17 novembre 2019 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

La pomme est un fruit qu’on apprécié tous à la maison et ça tombe bien parce que c’est la bonne saison pour en consommer à gogo. Ma mère nous a toujours préparé un crumble délicieux mais bourré de beurre. La bonne nouvelle c’est que ça donne un goût unique, la mauvaise c’est que ça ne ressemble pas aux desserts guilt free que j’aime me faire à la maison. J’ai donc tenté de reproduire quelque chose de similaire. Voici ce que ça donne.

Ingrédients pour la première étape:

  • 4 à 5 pommes pelées et coupées en cubes,
  • 1 c.a.c de cannelle,
  • 2 c.a.s de sucre de coco (ou miel ou autre),
  • 1 c.a.c de vanille,
  • 2 c.a.s d’huile de coco,
  • Une pincéee de sel.

Mélanger tous les ingrédients dans un bol et mettre le mélange au fond d’un moule qui ira au four.

PS : ma mère fait revenir le mélange de pommes et épices sur une poêle pendant 2 min avec l’huile de coco pour les faire ramollir un petit peu avant de les mettre au moule.

Ingrédients pour la deuxième étape :

  • 1/3 de tasse de flocons d’avoine,
  • 2 c.a.s de farine d’amande + 2 c.a.s d’amandes concassées,
  • 1/3 de tasse de flocons de noix de coco,
  • 2 c.a.s de sucre de coco (ou autre),
  • 2 cuillères d’huile de coco liquide,
  • Une pincée de sel.

Mélanger tous les ingrédients dans un bol et étaler dans le moule sur le mélange de pommes.

Faire cuire le tout pendant 35min environ à 180 C (350F) ou jusqu’à ce que le mélange de pommes soit onctueux.

Attendre quelques minutes avant de servir.

 

Note : très bon servi avec de la crème glacée. Sur la photo, je l’ai proposé à Rania avec du yaourt vanille et c’était très bon aussi.
Note 2 : j’utilise des pommes rouge et jaune.

 

14 novembre 2019 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Il y a maintenant plus d’un an, Zak avait commencé à faire des épisodes de jeune intermittent. Je savais déjà ce que c’était, mais ça ne m’intéressait pas du tout. Je ne me demandais même comment il faisait pour ne pas manger pendant une si longue période. Moi, j’avais besoin de manger vers 10h ou 11h maximum. C’était peut-être l’allaitement (Rania) ou ensuite la grossesse (enceinte de Aya par la suite). Enfin, je ne sais pas ce qui s’est passé, mais à présent, j’ai rarement faim le matin. J’ai donc essayé de faire le jeune intermittent quelques fois par semaine. 

Comment ça se passe?

Le jeune intermittent consiste à alterner deux périodes durant la journée: une pendant laquelle on fait le jeune et une autre d’alimentation normale. ATTENTION : Il ne s’agit PAS d’une diète vu qu’on ne nous dicte pas quoi manger, il s’agit simplement de moduler les heures pendant lesquelles on mange. En général, il faut jeuner pendant une période de 16h et donc si tu arrêtes de manger à 21h le soir, il serait préférable de manger le lendemain vers 13h. Il est conseillé de le faire 2 fois par semaine mais rien ne nous empêche de le faire plus (c’est ce que Zak fait depuis la fin des vacances). 

Autant vous le dire tout de suite : je le fais quand ça me dit, sinon je n’ai aucun problème à manger si j’ai faim. Parfois je fais moins que 16h parce que ça me tente tout simplement! Ce n’est pas quelque chose que je suis religieusement mais je trouve que ça fait du bien à mon corps de temps en temps. Et puis la, en utilisant l’expression « religieusement », je me rends compte que je devrais parler d’un petit truc auquel j’avais pensé l’autre fois : dans l’Islam, le prophète SAW jeunait deux jours par semaine car ça procurait plusieurs bienfaits. Je dis ça comme ça.

Quoi manger pendant le jeune?

Pendant la période de jeune, on a le droit de boire des boissons non caloriques : de l’eau, du thé et du café. Je vais me permettre de le préciser : sans sucre! Il est possible de rajouter un petit nuage de lait dans votre café. De mon côté, je me permets ma petite concoction d’eau tiède le matin et je n’hésite pas à prendre un petit latte si l’envie m’en dit. 

Les bénéfices?

Alors oui, oui et oui pour toutes celles qui se demandent, c’est supposé aider à la perte de poids. Rien de wow mais on remarque des résultats, Zak en a remarqué aussi. 

Il n’y a rien de magique : en s’y prenant comme ça, le but est de manger moins de repas. Qui dit moins de repas dit normalement moins de calories (à part si vous décidez de remplacer tous vos repas par des burgers) et donc perte de poids. 

Il paraît que le jeune aurait non seulement des effets positifs sur le corps mais également sur le cerveau (concentration, se sentir plus vif)

8 octobre 2019 2 comments
2 Facebook Twitter Google + Pinterest