Home Maternité
Category

Maternité

Pour une maman active comme moi, je vous assure qu’on a envie de reprendre ses activités physiques dès la première semaine après l’accouchement. Ça serait trop tôt, je sais, mais c’est quelque chose qui me manque énormément. Alors c’est quand le moment idéal pour s’y remettre? C’est LA question que toutes les nouvelles mamans se posent, les plus actives comme les moins sportives. 

La plupart des femmes se disent que 6 semaines, c’est la norme. Je ne sais pas qui en a décidé ainsi. Plusieurs attendent la première visite chez le gynécologue pour avoir le fameux GO! 

Pour ma part, j’ai donc décidé de me laisser guider par les kinésiologues cliniciennes de chez Bougeotte et Placotines. Elles m’en apprennent beaucoup sur le sujet, me guident dans ma récupération et me sortent de ma routine de nouvelle maman. 

Dans ce centre, il est possible d’intégrer le cours que je suis actuellement dès la 2èmesemaine PP (entre 2 et 10 semaines). Ce cours se nomme « premiers pas de maman » et vise surtout la réeducation du plancher pelvien et la guérison du périnée. Les cours durent 1h et s’échelonnent sur 8 semaines. Voici quelques raisons qui m’ont poussé à rejoindre les mamans de Bougeotte et Placotine :

  1. Préparer mon corps en faisant des exercices de réadaptation : le fait qu’on soit bien encadrés lors de ces cours me rassure énormément. Les premiers exercices devraient servir à réhabiliter le plancher pelvien et les muscles transverses (muscles profonds des abdominaux.
  2. Reprendre d’une manière sécuritaire : On nous apprend à « bien » bouger et scrutent nos mouvements pour s’assurer qu’on ne risque aucune blessure, ni sur le court terme ni sur le long terme. On ne l’appelle pas 4èmetrimestre pour rien : tous les muscles qui stabilisent notre bassin et notre tronc ont été étirés et/ou affaiblis. Lors des deux premières séances, je me sentais faible en faisant les exercices proposés mais en les refaisant chez moi quasi-quotidiennement, je remarque une belle progression et ça me rassure.
  3. Se motiver avec une communauté qui passe par la même chose que nous. En tant que nouvelle maman, on le sait que ce n’est pas toujours facile, qu’on n’a pas forcément confiance en nous, qu’on a de la difficulté à faire des activités ou de voir du monde avec un nouveau-né. Ce cours, c’est l’occasion parfaite pour s’obliger à se sortir de sa routine, à rencontrer des mamans, à bouger et à se retrouver dans un environnement sans tabous. Certains bébés pleurent pendant les cours, d’autres dorment. Parfois les mamans allaitent en plein milieu d’un exercice et à d’autres moments, la monitrice nous aide en portant notre bébé, ça nous laisse un moment de répits et l’occasion de nous concentrer sur soi.  
  4. Les suivis : en post-natal, la seule différence entre une personne qui avait l’habitude d’être active et une autre plutôt sédentaire est l’évolution. La personne active évoluera plus rapidement. Vu que les personnes qui nous encadrent sont des professionnels, on a l’occasion de toutes évoluer dans un environnement sécuritaire et d’avoir une bonne base avant de se lancer dans quelque chose de plus « intense ». En nous observant, les kinésiologues sont capables de faire des suivis de notre évolution et de répondre proprement au besoin de chaque nouvelle maman. 

J’entame ma 3èmesemaine chez Bougeotte et Placotine. Vous pouvez suivre mon évolution à travers mes réseaux sociaux. Je vous laisse le site web ici si vous êtes curieuses. 

28 février 2019 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

J’ai choisi d’allaiter mes deux bébés et avant même de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à vous dire que cette expérience peut énormément différer d’une personne à l’autre. Je n’ai pas eu de complication à ce niveau-là. La seule chose dont j’aimerais vous parler aujourd’hui est ma routine alimentaire. Je dis ça mais finalement, je remarque qu’elle n’a pas grandement changé. La seule chose que je remarque est que je mange plus et plus fréquemment.

Aussi, j’aimerais mentionner que les bébés peuvent réagir différemment à certaines catégories d’aliments (certains légumes causent des gaz ou de l’inconfort chez certains nouveaux nés). Il vaut mieux donc être prudente les premières semaines afin d’observer si ce que vous mangez fait effet sur votre bébé. Vous pouvez introduire un aliment à la fois si jamais vous remarquez un changement. 

Les aliments qui aident à augmenter la lactation :

  • Fenugrec, 
  • Fennouil, (graines de fenouil. Tisanes disponibles)
  • Avoine/Gruau,
  • Grains entiers,
  • Amandes et noix. 
  • Orge,
  • « greens » comme les épinards, 
  • Avocat, 
  • Tisanes spécialisées,
  • Boire beaucoup de liquides (eau, eau de coco, jus naturels/surtout les « green juice »)

Pour vous donner un exemple, le matin je consomme d’abord des liquides : eau tiède citron, green juice, latte, matcha ou autre boisson chaude. Parfois j’ai trop faim donc je passe directement à quelque chose de plus consistant qu’un jus. 

Dernièrement, je me fais un gruau d’avoine aux fruits (bleuets, bananes et/ou fruits rouge) que je mélange avec un yaourt ou du lait de coco. 

Ensuite, je me fais un toast à l’avocat + œuf au plat. 

Et puis quand j’ai encore faim, je mange des noix.

Je ne mange pas tout ça en même temps mais vu qu’il y a eu plusieurs séances d’allaitement la nuit et qu’il y en a plusieurs le matin dans mon cas, j’ai assez faim en début de journée et ce menu me convient parfaitement pour l’instant. 


Là je vous parle surtout de ma routine le matin mais tout au long de la journée, mis à part mes repas principaux, j’essaie d’intégrer des petits snacks qui regorgent de ces aliments cités plus haut. Par exemple, j’intègre des noix, de l’avoine ou des grains dans mes cookies ou mes cakes. 

26 février 2019 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

 

Le choix des poussettes est vaste et il y en a pour tous les goûts. En parlant à une amie qui accouche bientôt, je me suis dit que j’allais partager mon expérience et que ça pourra peut-être vous aider.

On a tous des critères spécifiques quand vient le choix de notre poussette. Moi, je cherchais un produit qui allait être résistant pour servir à un éventuel autre enfant mais aussi qui serait assez solide pour me permettre de me promener là où je veux avec Rania, été comme hiver. Pas étonnant que ce modèle soit surnommé la poussette tout terrain. Bien sûr, je voulais également un joli modèle que je serais capable de personnaliser. J’ai trouvé exactement ce qu’il me fallait en choisissant le modèle Buffalo de Bugaboo.

La Buffalo est un modèle spacieux et confortable pour Rania mais qui est aussi pratique pour moi vu qu’il contient plusieurs options de rangement et qui est aussi facile à replier. Voici quelques technicités qui m’ont attirée :

  • Le siège spacieux qui convient aux enfants jusqu’à 17kg,
  • Les roulettes pivotantes et les roues arrière avec des pneus remplis de mousse,
  • Le petit crochet pour suspendre mon sac,
  • Les habillages lavables à la machine,
  • Le panier de rangement,
  • Le guidon ajustable (obligatoire sachant que quand Zak la conduit, il doit la régler à sa hauteur sinon il a mal au dos).

Enfin, chaque modèle Bugaboo vient avec une multitude d’options pour que chaque personne puisse personnaliser sa poussette selon ses besoins mais également ses goûts. En effet, il est possible de choisir la couleur de certains éléments sur la poussette, de rajouter des éléments comme une tablette, un nid d’ange ou un sac de transport compact.

Pour plus d’informations sur la Buffalo et les différents modèles offerts par Bugaboo, rendez-vous sur le site de https://www.bugaboo.com/CA

4 février 2018 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

C’est formidable de voir un enfant grandir. À cet âge, Rania c’est un peu comme une éponge : elle absorbe tout ce qu’elle voit et entend dans son environnement. Elle reproduit souvent les mêmes gestes que moi, répète ce qu’elle entend et veut faire comme nous. Madame veut même manger elle-même avec des ustensiles et quand on sort manger des sushis, elle s’essaie avec des baguettes. C’est tellement mignon!

Lors de notre dernier voyage, elle a eu l’occasion de voir plusieurs animaux : des chiens, des chevaux, des chats, des moutons, etc. Elle s’amusait à répéter les sons qu’ils faisaient et à chaque fois qu’elle voyait un cheval passer par exemple, elle le pointait en faisant le son qu’elle avait enregistré.

Depuis notre retour, j’ai commencé à lui intégrer des jeux éducatifs afin de lui apprendre quelques petits mots et encore plus de sons. Vu qu’elle aime les chiens, je me suis dit qu’elle apprécierait la Balade Éducative de Leapfrog, qui fait des sons de chien (qu’elle adore reproduire) mais qui permet aussi de la familiariser avec des chiffres et des lettres.

La voir déballer un nouveau jouet est un pur plaisir et un moment d’émerveillement pour elle et pour moi aussi. Elle explore le jouet et ses fonctionnalités. Rania était impatiente lorsqu’elle a vu qu’il s’agissait d’un chien (sincèrement, elle ne m’a même pas laissé déballer le jouet tranquillement). Elle l’a tout de suite pris dans ses bras et s’est éloignée pour s’asseoir à côté de lui. Le fait que le chien bougeait sa tête tout en faisant des sons lui plaisait énormément. Elle s’est mise à danser autour de lui tout en reproduisant des sons à son tour. Je l’ai laissée découvrir le jouet seule avant de lui montrer qu’elle avait la possibilité de promener son chien. S’en est suivi des dizaines d’allers-retours dans le salon tout en dansant autour du chien et en s’arrêtant pour s’asseoir et appuyer sur d’autres boutons. Je trouve que le fait de la laisser explorer le jouet seule l’aide à développer sa motricité fine.

La Balade Éducative est disponible sur Amazon, Wal-Mart ou chez Toys R us au prix de 24,99$.
Cet article est sponsorisé par Leap Frog mais tous les propos m’appartiennent.

14 décembre 2017 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest