Home Maternité
Category

Maternité

 

Je pourrais vous parler de ma routine quotidienne avec Rania mais on sait très bien qu’avec des enfants, chaque jour est une nouvelle aventure. Ma fille a 14 mois et ne va toujours pas à la garderie. Parfois je me dis que ça serait beaucoup plus simple pour moi mais en même temps je me dis que, vu que je peux me permettre de travailler de la maison, je vais vraiment profiter de chaque moment que je peux passer en sa compagnie avant de la mettre à la garderie. Mes journées sont longues et exigeantes, mais en fin de soirée, elle est heureuse, je le suis aussi et c’est tout ce qui compte.

Dans ma journée, le seul moment que je m’accorde, c’est une séance d’entrainement très tôt le matin. La plupart du temps, Rania dort toujours quand je sors pour faire du sport et je reviens presque en même temps que son réveil. Je trouve que c’est un des moments les plus agréables de la journée, la voir se réveiller tranquillement et la coller tout de suite après et traîner au lit quelques minutes avant de se lever. On prend le temps de se faire une petite toilette toutes les deux et je prépare à manger en sa compagnie. C’est mon sous-chef: elle sort toutes les casseroles des placards et les étale par terre; comme si je n’avais pas assez de choses à ranger. C’est sa manière de m’aider et ça l’occupe, donc tout va bien!

Il fait encore bon pour marcher dehors, donc on en profite le plus qu’on peut. On s’amuse au parc, on fait des courses, on se promène et hop, c’est l’heure de la sieste. Ce moment est très précieux pour moi: ça me permet de travailler tranquillement.

Tout dépendant des journées, Rania m’accompagne presque tout le temps et partout. La plupart du temps, je l’amène avec moi à des rendez-vous, des événements ou lancements médias. Elle n’est pas tout le temps sage, elle est très curieuse mais je vous le cache pas, je suis tout de même très contente de voir que je suis capable de tout faire (ou presque) avec elle.

Quand on sort, j’essaie d’être bien préparé: des petits snacks à grignoter en cas de faim et d’autres seulement pour la tenir occupée, de l’eau et des gadgets pour jouer. Tout ça, je le garde hors de sa vue et je les sors comme des jokers. C’est sûr qu’il arrive des moments où il y a des crises à gérer et quand ça arrive, je reste calme et j’essaie de détourner son attention et de la rediriger vers autre chose soit en la prenant dans mes bras soit en sortant un des jokers.

Journée longue ou journée fatigante, ma plus grande joie en tant que mère est de voir ma fille heureuse et en santé. Parce que quand c’est le cas, tout va bien!

D’ailleurs, en parlant de santé, j’aimerais vous parler d’un supplément qui aide au bon développement de nos petits. Lorsque Rania est née, son pédiatre m’a prescrit de la vitamine D. Cette vitamine aide le corps à absorber et à utiliser les réserves en calcium afin de protéger et de fortifier les dents et les os. Chaque jour, durant ces premiers mois, je mettais une petite goutte de vitamine D3 sur le bout de mon téton avant de lui donner le sein afin qu’elle puisse ingérer sa dose. C’est facile à utiliser et pratique pour la maman qui allaite. Dans mon cas, je gardais le petit flacon sur ma table de chevet afin de ne pas l’oublier et quand je voyageais, c’était facile à transporter. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici. #ToutVaBien #PediaVit

 

Cet article a été commandité par PediaVit, mais tous les propos m’appartiennent.

Ce produit peut ne pas convenir à votre enfant. Toujours lire l’étiquette, suivre le monde d’emploi et/ou demander l’avis d’un professionnel de la santé

7 novembre 2017 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Depuis la naissance de Rania, je me traine un sac de change pas du tout pratique. Il faut dire qu’il venait avec ma Bugaboo et que je l’ai adopté par défaut. Par contre, côté pratique, c’est zéro : pas de pochette et pas assez grand.

Récemment, j’ai trouvé LE sac qu’il me fallait :

  • On n’a même pas l’impression qu’il s’agit d’un sac de change,
  • Il est tellement beau que Zak veut le porter (oui, c’est un plus),
  • Il est pratique à porter : soit sur le dos soit en bandoulière sur le côté,
  • Il a plein de compartiments intérieurs et extérieurs.

Pour le visualiser, vous pouvez cliquer ici.

D’ailleurs, sur ce site, vous pouvez découvrir une multitude de vêtements et d’accessoires pour vos petits. L’entrepreneure derrière cette compagnie s’est lancée car elle ne trouvait pas ce qu’elle recherchait pour sa fille ; c’est à dire des vêtements simples mais stylés. Vous verrez à travers les articles qu’elle offre que c’est exactement ça le style de When We Wear Young.

21 juillet 2017 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’occasion de découvrir les nouvelles couches Baby Dry de Pampers et je vous avais promis de vous en parler un peu plus et de vous livrer quelques trucs à garder en tête sur le sommeil.
Durant la présentation, j’ai pu en apprendre davantage sur le sommeil des bébés ; chose qui m’a également aidé à comprendre les étapes du sommeil de Rania. Je m’estime heureuse d’avoir un bébé « facile » mais au moment de dormir, c’est une autre histoire.
D’ailleurs, saviez-vous qu’un bébé pouvait uriner jusqu’à 12 fois par nuit ? Vu qu’il a plus tendance à se réveiller après avoir mouillé sa couche, faites le calcul du nombre de fois que votre petit ange (qui se transforme en diablotin la nuit) peut vous réveiller. Le record de Rania, si mes souvenirs sont bons, c’est huit réveils. Ça ne me laisse pas vraiment le temps de me reposer, en effet. Quand j’ai appris que la nouvelle couche Pampers Baby Dry offrait jusqu’à 12 heures de protection, j’ai tout de suite voulu l’essayer.

Ce qui aide cette couche à relever ce défi, c’est la conception qu’offre les trois voiles d’absorption qui la composent afin de répartir uniformément l’humidité et de l’empêcher d’être la cause du réveil de votre enfant. Un bébé sec dormira plus longtemps au plus grand bonheur de ses parents.
Au premier contact, la couche me paraissait plus fine que celle que j’utilisais. On peut facilement sauter à des conclusions et se dire qu’elle en absorbe moins mais détrompez-vous, une couche plus épaisse ne veut pas forcément dire plus absorbante. La nouvelle technologie présente dans la couche Baby Dry est constituée d’un gel super absorbant qui permet justement d’avoir une couche plus mince tout en misant sur une meilleure absorption et un meilleur confort.
Rania boit beaucoup avant de dormir et lorsqu’elle se réveille la nuit et depuis que j’utilise les nouvelles Baby Dry, il n’y a eu aucun débordement. La promesse est respectée. Andrea Strang, une spécialiste du sommeil, nous a conseillé d’éviter un changement de couches durant la nuit (chose que je faisais auparavant).  Il faut donc une couche très absorbante qui permet au bébé de poursuivre sa nuit de sommeil sans être dérangé. Voici deux autres conseils qu’elle nous a livrés : privilégier un environnement très sombre au moment de dormir et éviter la fatigue accumulée. D’ailleurs, depuis cette présentation, je m’assure d’avoir toutes les lumières éteintes au moment de faire dormir Rania et je la mets au lit dès que j’aperçois des petits signes de fatigue (surtout quand elle se frotte les yeux).

 
Cet article est sponsorisé dans le cadre d’une collaboration avec Pampers mais toutes les opinions exprimées sont les miennes.

29 juin 2017 0 comment
0 Facebook Twitter Google + Pinterest

J’entendais parler de dépression post-partum ou du post-partum tout simplement et je me disais que ça ne pouvait pas m’arriver, que j’étais bien entourée. La je me rends compte que ça ne dépend pas de ça, que chaque personne doit avoir une manière de le vivre. J’ai décidé d’en parler ouvertement car je vois que je ne suis pas la seule à le vivre. Si ça peut réconforter certaines jeunes mamans, alors tant mieux. On a toutes besoin de l’être!
Déjà, devenir maman, c’est beaucoup de choses. Les premiers jours, c’est vraiment dur de s’adapter, surtout quand on allaite. Je me sentais un peu «condamné » à toujours poser les mêmes gestes et à avoir le sein en l’air à longueur de journée (ceci inclus surtout la nuit).
Trois mois après mon accouchement, j’ai remarqué que je perdais beaucoup mes cheveux. Au début, je n’avais pas compris que c’était relié à l’accouchement et puis ça m’a frappé. Mes cheveux étaient partout. Je n’arrivais même plus à les lâcher. Plus je les voyais tomber et plus ça me rendait triste. Je pleurais le matin au réveil et la nuit avant de dormir. C’est déjà dur de reprendre confiance en soi quand tant de choses ont changé mais alors de la à avoir à gérer ma chute de cheveux, ça me rendait malheureuse. Aujourd’hui, ma fille a 6 mois, je perds beaucoup moins mes cheveux mais j’attends toujours qu’ils repoussent. J’ai fini par l’accepter (pas vraiment le choix) et je me demande toujours si je devrais me couper les cheveux ou pas.
Ce que vous lisez plus haut, je l’ai écris il y à quelques mois déjà. Je n’ai jamais publié l’article. Aujourd’hui, mes cheveux commencent à repousser et ça me réconforte un peu. J’ai enfin décidé de le publier car je reçois plein de messages de la part de nouvelles mamans et j’ai envie de les rassurer. Malheureusement, la chute, on ne peut rien faire pour l’arrêter. Par contre, je vous assure qu’après ça, vos cheveux vont repousser assez vite.

12 juin 2017 0 comment
1 Facebook Twitter Google + Pinterest