Home Acceuil Voici Mon histoire….. Avec Première Réponse

Voici Mon histoire….. Avec Première Réponse

written by bibouzi 12 mai 2019


Même si je partage avec vous mon quotidien, il y a des choses que je garde pour moi. Tel est le cas lorsqu’il s’agit de mes grossesses. Plusieurs raisons m’ont poussé à faire ça. Entre autres, je trouve que le plus on révèle de l’information, le plus on donne l’occasion aux autres de nous juger ou de critiquer notre manière de faire ou nos décisions. D’habitude, ça ne me dérange pas; mais je ne voulais pas vivre ça durant mes grossesses. C’est d’ailleurs pour ça que lors de ma première grossesse je ne vous ai pas parlé de ma plus grosse crainte, de la plus énorme peur que j’ai traînéeavec moi pendant des mois, de l’angoisse qui m’habitait quotidiennement.

Aujourd’hui, quelques années après avoir donné naissance à un beau bébé en santé, je me suis ouverte à l’équipe de Première Réponse pour partager mon expérience. Parce que le message derrière la campagne « Voici mon histoire » est exactement celui que je veux répandre autour de moi. Quand il s’agit de grossesse, toutes les histoires sont uniques.
Alors, voici mon histoire…



Fais confiance à ton corps, à toi-même et en ce que tu ressens. Parce que c’est ton histoire à toi, et c’est exactement ce qui la rend magique.

Le conseil que je donne toujours aux femmes enceintes c’est qu’il faut garder en tête que chaque femme est unique, nos corps ne réagissent pas de la même manière, nos bébés n’évoluent pas au même rythme et finalement, chacune d’entre nous aune histoire propre à elle. Par exemple, j’ai déjà entendu « je vais demander une césarienne car il paraît que c’est trop douloureux et que les choses ne se replacent pas comme avant ». Comment peut-on prendre une telle décision juste en se basant sur l’histoire d’une autre femme? Il faut donc se faire confiance au lieu de baser ses décisions sur les dires des autres.

Zak et moi revenions de noter voyage au Brésil et je sentais quelque chose de différent en moi. J’ai attendu qu’il parte au travail et j’ai été acheter un test de grossesse à la pharmacie. J’ai choisi le test de grossesse Première Réponse résultat précoce, parce que j’avais confiance en la marque pour me donner le bon résultat. Puis c’est à ce moment que j’ai vu les deux petites lignes rose apparaitre.  

Durant ma première grossesse et vers le 3èmemois, j’ai eu de fortes douleurs. Je m’en souviens comme si c’était hier : on était sortis voir un spectacle d’humour avec des amis et je n’arrivais pas du tout à suivre, au contraire, je pleurais dans le noir. J’ai attendu la fin du spectacle et, sans en parler à nos amis, on a filé à l’hôpital. Rien de grave, heureusement, mais dès que je suis rentré à la maison, le lendemain matin, j’ai reçu un message de la part d’une amie (qui ne savait pas encore que j’étais enceinte). Elle m’envoyait un article sur le Zika qui disait, entre autres, qu’il fallait éviter d’aller au Brésil si on avait le désir de tomber enceinte dans les mois suivants le voyage. 

Oups! Trop tard. Encore pire, je suis tombée enceinte au Brésil! 


Depuis ce jour-là, j’ai fait tous les tests possibles (à l’époque, aucun test n’avait été prévu pour ça) et j’ai angoissé et prié tous les jours. Le jour de l’accouchement, j’attendais juste de voir la tête du bébé pour être soulagée alors on peut dire que ma délivrance a été double cette journée-là!

C’est incroyable comment notre instinct maternel prend le dessus avant même qu’on devienne maman. Au fond de moi, malgré l’angoisse, je savais que tout irait bien. Finalement, la leçon que j’ai tirée de cette expérience est la même que j’ai tirée depuis que je suis maman. Il faut s’écouter, se faire confiance car notre instinct ne nous trompe pas. Nous sommes les mieux placées pour faire certains choix qui nous conviennent à nous et à notre famille. Malgré le fait que des informations nous viennent de partout, on devrait se recentrer sur nous car nous-seules savons ce qu’on vit et ce qu’on devrait faire dans les situations qui se présentent à nous au quotidien.   

Maintenant plus que jamais, je peux dire que je suis heureuse de m’être écoutée. Parce que si ce n’avait pas été le cas, j’aurais arrêté de voyager, de faire ce que j’aime le plus. Mais avoir des enfants ne veut pas dire que nous arrêtons de vivre nos passions, ça nous permet plutôt de vivre ces passions avec eux. De mon côté, j’ai hâte de parcourir le monde avec ma petite famille. 

Je veux savoir….Quelle est VOTRE histoire?

You may also like

Leave a Comment